En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Bordeaux Sciences Agro

UMR 1065 Santé et Agroécologie du Vignoble

Mayssa Arfaoui

Mayssa Arfaoui
Thèse soutenue en juin 2019 à l'université de Tunis El Manar (Tunisie)

Mayssa Arfaoui (Tunisie)

mel : mayssa_miss@yahoo.fr

Titre de la thèse : Lutte biologique contre les moisissures toxinogènes

Le jury était composé de :

  • Mr Aly RAIES, Président
  • Mme Najoua KARRAY-BOURAOUI, Rapporteur
  • Mr Mohammed Rabah HAJLAOUI, Rapporteur
  • Mr Moncef MRABET, Examinateur
  • Mme Najla SADFI, Co-Directeur de thèse
  • Mr Patrice REY, Co-Directeur de thèse

Résumé

Les champignons phytopathogènes attaquant les fruits en récolte et en post-récolte constituent une menace majeure pour le secteur alimentaire mondial. En particulier, les espèces de Aspergillus et de Penicillium qui, outre leur capacité à causer la pourriture, menacent la santé publique humaine et animale à cause de leurs productions de toxines, en particulier l’ochratoxine A (OTA). Cette mycotoxine a un impact économique important et pose un grave problème de santé humaine, elle attire de plus en plus l'attention dans le monde entier afin d’en réduire les risques d'exposition pour les consommateurs. L’objectif de cette thèse porte principalement sur l’élaboration de méthodes de contrôle visant à limiter les espèces ochratoxigéniques qui peuvent coloniser les parties endommagées des plantes et ainsi contaminer la chaine alimentaire.

Dans un premier temps, un isolement de souches de Aspergillus à partir de baies de raisin de deux vignobles parmi les plus producteurs en Tunisie (Mornag et Zaghouan) a été effectué. Sur le même thème, un isolement à partir de pommes pourries a permis d’obtenir différentes espèces fongiques dont la plupart étaient des souches de Penicillium. Ces champignons ont été identifiés au niveau morphologique et moléculaire. Une quantification de l’OTA a permis de sélectionner les souches les plus productrices, i.e. deux souches de Aspergillus ASP31 (A. carbonarius) et ASP73 (A. ochraceus) et une souche de Penicillium verrucosum.

Dans une deuxième étape, la microflore bactérienne colonisant les rhizosphères des vignobles tunisiens a été étudiée afin de sélectionner des souches ayant un caractère antagoniste. Un total de 39 souches bactériennes a été isolé et identifié à l'aide du séquençage des gènes d'ADNr 16S et rpob: 35 étaient des Bacillus sp., 2 souches étaient des Brevibacterium sp., 1 était Paenibacillus sp. et 1 souche était Microbacterium oxydans. Les criblages biochimiques et microbiologiques ont révélé que ces 39 souches

  • métabolisaient différemment les sources de carbone,
  • possédaient des gènes d'antibiotiques et
  • produisaient des sidérophores et solubilisaient les phosphates.

Sur la base de leurs caractéristiques PGP (Plant Growth Promoting), 21 souches ont été sélectionnées pour tester leurs activités antifongiques vis-à-vis des trois agents pathogènes sécréteurs d’OTA.

Par la suite, afin de trouver des agents de lutte potentiels, les 21 souches bactériennes retenues ont été testées in vitro pour leur effet antagoniste contre les trois agents pathogènes fongiques, A. ochraceus, A. carbonarius et P. verrucosum. Toutes les souches bactériennes ont été en mesure de réduire la croissance mycélienne fongique des trois champignons ochratoxinogènes. En effet, Bacillus amyloliquefaciens (I2) était le plus efficace contre A. ochraceus. Dans le cas de A. carbonarius, le meilleur résultat a été obtenu avec Bacillus pumilus (G3AX). Cette même souche était également la plus efficace contre P. verrucosum. Lors du test in vitro avec des baies détachées, les résultats ont montré la capacité de la souche G3AX de B. pumilus à inhiber les contaminations par Aspergillus spp. à la surface de la baie allant jusqu’à 77% pour A. carbonarius et 50% pour A. ochraceus. L’efficacité des souches bactériennes dépendait fortement de la présence ou de l’absence de blessures. Une réduction significative de 87% de la pourriture causée par Penicillium sur les pommes avec cette même souche de Bacillus pumilus a été notée. Le niveau de protection par les souches antagonistes dépendait significativement de la souche bactérienne, de l’espèce de champignon pathogène ciblée et de l'organe végétal hôte.

Mots clés : Activité antifongique, Aspergillus carbonarius, Aspergillus ochraceus, Bacillus spp., Bacillus pumilus, Biocontrôle, ochratoxine A, Penicillium verrucosum.

Sujet de thèse : Utilisation des bactéries antagonistes pour lutter contre les champignons toxinogènes 

  • co-encadrement : P. Rey (UMR SAVE/Bordeaux SciencesAgro) et Najla Sadfi Zouaoui (LMBA, Tunis)
  • date de début : octobre 2012, durée 4 ans
  • doctorat de l'université de Tunis El Manar (Tunisie)
  • financement : CMCU - PHC Utique

Voir aussi

Télécharger le CV de Mayssa Arfaoui