En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu Logo Principal BSA UMR ISPA

Interactions Sol Plante Atmosphère

Offre de thèse

Evaluation des vulnérabilités métaboliques de systèmes agri-alimentaires et place des filières d’élevage
Environnement de travail, missions et activités

MISSION ET ACTIVITES

  • Contexte de la recherche doctorale

Les systèmes agri-alimentaires sont soumis à des perturbations dont la fréquence et l’intensité sont croissantes, par exemple dues au changement climatique, aux crises financières (ex. 2007/08) ou sanitaires (ex. covid-19). Ces perturbations devraient voir leur fréquence, leur intensité et leur durée se multiplier au cours du 21ème siècle (Marsden et al., 2019). Afin de doter les acteurs des systèmes agri-alimentaires de capacités d’adaptation à court et long terme, un enjeu est de mieux caractériser la vulnérabilité des systèmes agri-alimentaires aux perturbations et chocs à venir. Les vulnérabilités des systèmes agri-alimentaires résultent notamment de la spécialisation et de l’internationalisation de chaînes d'approvisionnement et distribution (Clapp et Moseley, 2020). En particulier, les systèmes agri-alimentaires peuvent présenter des « vulnérabilités métaboliques » qui sont associées aux flux de matières et d’énergie liées à la production agricole, l’approvisionnement en intrants et la transformation agroalimentaire dans les territoires, l’utilisation des produits et co-produits (consommation alimentaire ou autre), et la gestion des déchets (Bahers et al., 2019). Mieux comprendre comment les systèmes agri-alimentaires peuvent être affectés par des ruptures d’approvisionnement (flux de matières et d’énergie), le changement climatique (ex. baisse des volumes de production), ou la hausse des prix des intrants est de première importance pour caractériser leurs vulnérabilités métaboliques. Il s’agit également d’identifier les leviers pour réduire ces vulnérabilités métaboliques.

Les filières d’élevage jouent un rôle spécifique dans l’organisation des flux de matière au sein des systèmes agri-alimentaires. Les élevages contribuent en effet à la mobilisation importante de ressources en biomasse, en eau et en énergie mais ils contribuent aussi à la transformation de biomasse d’origine végétale (pas toujours consommable par les humains) en produits animaux, et à la fourniture de matière organique essentielle au renouvellement de la fertilité des sols. Les filières d’élevage sont ainsi particulièrement interrogées dans leurs contributions aux vulnérabilités des systèmes agri-alimentaires notamment au sujet de leur empreinte en terre pour nourrir les animaux, de la spécialisation des filières et de leur dépendance à des ressources ou opérateurs extérieurs (ex. import de soja pour l’alimentation animale). Mieux comprendre la contribution des filières d’élevage à la vulnérabilité métabolique des systèmes agri-alimentaires sera un objectif clé.

  • L’objectif de la thèse est en effet de caractériser les vulnérabilités métaboliques des systèmes agri-alimentaires à l’échelle de territoire, et de préciser en quoi les filières d’élevage y contribuent. L’hypothèse est que ces vulnérabilités ne sont pas du même ordre selon les filières d’élevage en présence, l’intégration entre cultures et élevages, et les connexions entre production et consommation locale.
  • Démarche de travail

La thèse s’articulera autour de 4 étapes de travail : 1) Élaboration d’un cadre d’analyse permettant de relier vulnérabilités des systèmes agri-alimentaires et approches métaboliques à l’échelle territoriale, à partir d’une synthèse de la littérature sur le métabolisme des systèmes agri-alimentaires, la place des filières d’élevage, et les cadres et méthodes d’analyse des vulnérabilités. 2) Opérationnalisation du cadre d’évaluation : choix des dimensions d’évaluation (ex. efficience, autonomie, circularité, empreintes, sobriété, ancrage, concurrences d’usage) et des types de compromis entre dimensions analysées, indicateurs et données pour les calculer (issues de bases de données ou d’enquêtes). 3) Caractérisation du métabolisme du système agri-alimentaire et de la place des filières d’élevage dans 3 terrains contrastés en densité et types d’élevage, test du cadre d’évaluation des vulnérabilités. 4) Ateliers d’exploration de scenarii, selon des hypothèses de rupture d’approvisionnement ou de diminution de production de ressources, avec des acteurs des systèmes agri-alimentaires dans chacun des 3 territoires, permettant de : i) tester les contributions des filières d’élevage à l’accroissement ou à la réduction des vulnérabilités; ii) mettre en évidence des leviers et stratégies pour réduire les vulnérabilités.

 

  ENVIRONNEMENT de TRAVAIL

  • Direction et encadrement

Encadrement : Thomas Nesme (Bordeaux Sciences Agro, UMR ISPA) et Sophie Madelrieux (INRAE, ACT, UR Lessem).

Comité pressenti de suivi de la thèse : Souhil Harchaoui (INRAE, Phase, UMR SAS), Marie-Angélina Magne (ENSFEA, UMR Agir), Sonia Ramonteu (ACTA, co-animatrice du RMT Spicee), Barbara Redlingshöfer (INRAE, ACT, UMR Sadapt), Jonathan Vayssières (Cirad, UMR Selmet).

  •  Unité d’accueil

Vous serez accueilli-e sur le site INRAE de Grenoble, au sein du Laboratoire Ecosystèmes et Sociétés en Montagne (Lessem : https://www6.lyon-grenoble.inrae.fr/lessem/), au sein de l'équipe pluridisciplinaire ASTRRE (économie, aménagement, écologie, agronomie, géographie), dont l’originalité est de chercher à comprendre les modalités d'interactions entre systèmes écologiques et sociaux dans un contexte de changements globaux.

  • Conditions particulières d’activité

Déplacements pour mener les entretiens/ateliers (permis B requis).

Formations et compétences recherchées

Master/Ingénieur (Bac+5)

  • Formation recommandée : école d’ingénieur en agronomie, master en écologie industrielle, en économie écologique, ou en sciences de l’environnement
  • Connaissances souhaitées : connaissance du fonctionnement des systèmes agri-alimentaires, analyse de filières agricoles, modélisation
  •  Aptitudes recherchées : capacité organisationnelle, intérêt pour un travail en interaction avec les acteurs de terrain, excellentes capacités rédactionnelles, maîtrise parfaite de l’anglais écrit et oral, autonomie, créativité
Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez (selon le type de contrat et sa durée) :

-  jusqu'à 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
- d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formation, conseil en orientation professionnelle ;
- d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
- de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
- d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Modalités pour postuler

Transmettre une lettre de motivation, un CV, un écrit à caractère scientifique dont vous êtes l’auteur, une lettre de recommandation

Date d'audition (si votre candidature est retenue) : 8 juin 2022

offre de thèse.pdfpdf - 752.03 KB

Référence de l'offre

  • Contrat : Thèse
  • Durée : 36
  • Début du contrat : 01/12/2022
  • Rémunération : 1975 € brut mensuel
  • N° de l'offre : OT-14761
  • Date limite : 22/05/2022

 Le centre Lyon-Grenoble Auvergne-Rhône-Alpes  Plus d'infos sur le centre

LESSEM (Laboratoire EcoSystèmes et Sociétés En Montagne) 38402 St Martin d'Hères  Site web